Sels de France > Sel-et-savoir-faire > Stockage-souterrain

Sel & Savoir-faire

Stockage souterrain

La France dispose de réserve stratégique de gaz naturel afin de pouvoir faire face à des ruptures d’approvisionnement ou des pics de consommation. Pour stocker cette ressource, il existe plusieurs solutions, dont l’utilisation des cavités salines.

Qu’est-ce qu’une cavité saline ?

Cette technique relativement récente (première réalisation dans les années 1960 dans le Michigan) vise à créer une caverne souterraine, artificielle dont l’imperméabilité naturelle permettra de stocker sans risque le gaz naturel.

Pour se faire, la technique utilisée consiste à injecter de l’eau douce qui va permettre, par dissolution, de former une cavité souterraine. Cette caverne est créée dans une roche sédimentaire composée de sel gemme (cristaux de chlorure de sodium). C’est le sel gemme qui garantit l’imperméabilité et la non-porosité de la cavité.

Ces « pièges » à gaz naturel ont généralement des dimensions très importantes pouvant dépasser la hauteur de la Tour Eiffel et la largeur de l’Arc de Triomphe.

On compte aujourd’hui en France plus de 80 cavités salines de stockage de gaz naturel reparties sur 6 sites.

Les cavités salines : stabilité et étanchéité

A partir de la fin des années 40, les gisements de sel gemme sont exploités pour stocker du gaz naturel. Leurs atouts ? Des dimensions importantes (avec des cavités pouvant atteindre la hauteur de la Tour Eiffel et la largeur de l’Arc de Triomphe), mais surtout une sécurité à toute épreuve grâce à des cavités creusées dans d’épaisses et profondes couches de sel gemme imperméables et non poreuses, ce qui leur confère une remarquable étanchéité.

Coupe schématique d’un stockage de gaz naturel en cavités salines

1. station centrale

2. puits d’exploitation

3. cavités salines (en bleu, le gaz stocké)

4. couche de sel gemme