La chimie, grande consommatrice de sel

Incontestablement, c’est l’industrie chimique, qui par ses nombreuses utilisations, est l’activité qui consomme le plus de sel en France. L’une de ses utilisations principales vise à obtenir, via électrolyse, deux matières essentielles dans le secteur de la chimie : le chlore et la soude caustique. On retrouve aussi le sel dans la production du carbonate de sodium.

DU SEL POUR FABRIQUER DU CHLORE ET DE LA SOUDE

Comment obtenir du chlore et de la soude caustique grâce au sel ? C’est l’électrolyse qui est utilisée pour réaliser cette opération. En effet, ce processus, qui consiste à faire passer un courant électrique dans une solution d’eau salée, va permettre de séparer l’ion chlorure (CI-) et l’ion sodium (Na+) qui sont les constituants du sel ou chlorure de sodium (NaCI).

Le chlore : eau de Javel et PVC

Dans les produits de base de la chimie, on trouve le chlore qui est un gaz jaune verdâtre de la famille des halogènes (comme le fluor et l’iode). Il participe à l’élaboration des produits qui contribuent à notre santé et à notre quotidien. Il permet par exemple de fabriquer des produits désinfectants ou blanchissants (eau de Javel), des solvants utilisés dans l’industrie pharmaceutique ou des plastiques (PVC, nylon)

Télécharger les exemples d’applications du chlore (source Syndicat des halogènes et dérivés)

La soude caustique : savon et papier

Autre produit star de l’industrie : la soude. Ce corps solide blanc et translucide est utilisé comme matière première dans l’industrie des savons et détergents, de la pâte à papier (fabrication et blanchiment), de la métallurgie (production d’aluminium), des colorants (encres, peintures)…

Télécharger les exemples d’applications de la soude caustique (source Syndicat des halogènes et dérivés)

Références :

– Syndicat des halogènes et dérivés