Le sel a été choisi par les pouvoirs publics comme vecteur d’iode et de fluor* afin de contribuer à garantir l’apport nécessaire de ces deux oligo-éléments.

* le terme défini sur le plan réglementaire est « fluorure »