Les enfants adorent la pétrir, la malaxer, la découper, la modeler, la peindre… Et aussi la préparer !

La recette est simple : un verre de sel fin, deux verres de farine, 3/4 de verre d’eau, le tour est joué. L’imagination fera le reste, transformer la boule de pâte en monstres, en animaux, en alphabet, en perles… Les créations sècheront à l’air libre en 24 à 48 heures pour les moins épaisses, au four à faible température (thermostat 2 à 3) entre 2 et 8 heures pour les œuvres en volume. A peindre et vernir dans les jours qui suivent. Indémodable, la pâte à sel reste la grande championne des activités d’éveil. Elle permet de travailler sur les 5 sens, les mesures, les volumes, la motricité fine…

  • L’atelier pâte à sel, un classique en primaire
  • En arts plastiques, des dessins de sel
  • Le sel, pour développer le raisonnement scientifique

Arts plastiques et sciences

Beaucoup d’artistes de renom utilisent le sel comme support. Une source d’inspiration pour les enseignants d’arts plastiques qui peuvent réaliser des projets originaux avec les collégiens : statues de sel, empreintes de pieds et de mains, labyrinthes et dessins éphémères dans la cour de récréation… Ou encore, utiliser des techniques à base d’encre et de gros sel pour aborder l’art contemporain. Côté sciences, de nombreuses expériences peuvent être réalisées avec de l’eau, du sel et de la glace. Les élèves comprendront par l’expérimentation pourquoi l’ajout de sel permet de faire fondre la glace. Ou autre expérience amusante, comment attraper un glaçon dans un verre avec un simple bout de ficelle. Impossible sauf avec de la « poudre magique » – qui n’est rien d’autre que du sel – saupoudrée sur le glaçon !