• Dix musées insolites sur toute la France
  • Des circuits pédagogiques, des sites patrimoniaux 
  • L’histoire, les techniques de production, les outils du sel

Les musées du sel sont des témoins du passé et du présent, ils retracent une histoire locale qui souvent n’a pas dit son dernier mot.

Deux origines de production sont valorisées à travers ces sites. La Coopérative des producteurs de sel de Noirmoutier (Vendée), la Maison des paludiers à Guérande, l’Ecomusée du sel d’Aigues-Mortes (Gard), l’Ecomusée de la baie du Mont-Saint-Michel (Manche)… racontent le sel marin, récolté sur les côtes de l’Atlantique et de la Méditerranée. Le Musée du sel de Salies-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques), le Musée départemental du sel de Marsal (Moselle), la Maison du Sel à Haraucourt (Meurthe-et-Moselle), la Grande saline et le Musée du Sel de Salins-Les-Bains (Jura) évoquent le sel minier, extrait de gisements souterrains formés de couches de sel marin fossile.  

Rencontre avec les métiers du sel

A Aigues-Mortes (Gard), au pied des remparts de la vieille ville, le panorama est saisissant. Face à vous, le plus grand salin de Méditerranée (9 000 hectares) – la surface de Paris intra-muros –, ses étangs roses et ses bosses d’un blanc immaculé…  Vous pourrez vous rapprocher en petit train ou opter pour une sortie « Sel et Nature » en 4X4 pour découvrir aussi la faune, la flore et tous les secrets du sel de Camargue. Sans oublier une pause à l’écomusée du sel qui raconte si bien le travail des saulniers. 

Au Musée du sel de Salies-de-Béarn, installé dans une superbe bâtisse du XVIIe siècle, vous visiterez un atelier de façonneur de sel reconstitué. Les enfants seront étonnés d’apprendre qu’autrefois le sel se vendait sous forme de pain. En Lorraine, où l’exploitation du sel est encore active, vous découvrirez les métiers de l’unique mine de sel de France située à Varangéville. Un gisement qui s’est déposé il y a plus de 200 millions d’années. Un peu partout, vous pourrez déguster et acheter du sel Made in France. Pour en savoir plus (horaires d’ouvertures, réservations, visites guidées…), n’hésitez pas à consulter les sites internet des musées.