• Le sel participe à l’adoucissement des eaux trop calcaires
  •  Il prolonge la jeunesse des lave-vaisselles
  • Et entre dans l’entretien de l’eau des piscines

Dans certaines communes, l’eau du robinet, issue d’une nappe phréatique ou d’une source en terrain calcaire, peut être « dure ».

Trop chargée en éléments minéraux, elle génère un dépôt qui à la longue peut entartrer les canalisations, la robinetterie, les appareils ménagers (lave-linge, bouilloire, cafetière…) et dessécher la peau. Pour connaître la dureté de l’eau, il faut se rapprocher du distributeur ou de la mairie. Si le TH (titre hydrométrique) de l’eau est supérieur à 15, vous pouvez installer un adoucisseur d’eau. Le principe est simple : l’appareil utilise une résine échangeuse d’ions, sur laquelle les ions calcium et magnésium responsables de la dureté de l’eau vont permuter avec des ions sodium. Le chlorure de sodium (sel), va participer au bon fonctionnement de l’adoucisseur
d’eau, ce qui rendra votre eau « douce » et vous apporter bien-être et économies !
Tous les lave-vaisselles sont aujourd’hui équipés d’un adoucisseur intégré. Veillez à remplir régulièrement le bac de sel régénérant. Les sels de régénération de qualité sont conformes à la norme NF EN 973.

Dans la piscine, une eau saine et transparente

De plus en plus de piscines domestiques sont équipées d’un traitement de l’eau au sel. Une alternative naturelle, plus écologique que le chlore ou le brome en galet ! Le principe ? En association avec électrolyseur, le chlorure de sodium dissous dans l’eau de votre piscine va générer de l’hypochlorite de sodium (eau de Javel), le chlore actif détruit alors les bactéries et microorganismes présents dans la piscine, puis sous les effets du soleil se reconvertit naturellement en sel. Pour une eau transparente, non irritante, qui respecte la peau, les cheveux et les textiles. Un traitement automatique, zéro souci !